Ma p'tite maman, au fond d'son lit

Qui s'laisse pas faire, qui râle aussi

 

Qui oublie des trucs, qui n'sait plus trop 

C'qu'il faut penser, quels sont les mots 

 

Qui nous confond, mais on s'en fout

Ce s'ra p't-être pire quand ce s'ra nous

 

On s'ra p't-être molles et toutes gagates 

Avec l'cerveau qui s'carapatte

 

On n'peut pas prévoir l'avenir 

Ni savoir comme on va vieillir

 

On s'ra tous un poids pour quelqu'un 

Quoi que l'on fasse, c'est not' destin 

 

Not'mécanique s'use à l'usage

Faut accepter ses p'tits outrages

 

Ma p'tite maman, toute fatiguée

La paupière lourde, la bouche bée

 

Qui a du mal à s'exprimer

Qui mâche ses mots, comme d'la pâtée

 

Mais l'esprit vif fuse parfois

Et son humour est toujours là !

 

Enfin un peu elle se détend

Elle lâche l'affaire , desserre les dents

 

Et nous laisse gérer ses ennuis

Elle passe la main, et se replie

 

On l'aime tant not' p'tite maman

On veut l'meilleur pour son vieux temps 

 

Qu'elle souffre pas, qu'elle soit tranquille

Qu'on s'acharne pas, c'est inutile !

 

On f'ra tout pour qu'elle se sente bien

Au sec, au chaud, qu'elle manque de rien

 

On la cocoone, on la bisoute

Pour lui rendre douce sa dernière route . 

 

WP_20170422_013