Je regrette de ne pas avoir pu avec toi communiquer 

Quand samedi matin, tu dormais et j'ai débauché

Mais c'est toujours uniquement la vie qui prend les décisions

Et nous ne sommes là que pour en exécuter les actions. 

 

Je voulais te dire que grâce à toi, j'ai découvert un chemin, 

Une magnifique passerelle vitrée et aérienne qui fait le lien 

Pour venir te voir dans ton service, j'ai enfin pu la prendre

Tu vois, même absente, tu réussis encore l'exploit de m'en apprendre !

 

Je suis désolée de n'avoir pu disposer que d'un musical papier

Couvert de notes, plutôt brouillon, et sûrement même un peu froissé

Mais c'est un peu de moi, un peu taché, un peu en vrac, mais sincère 

Pour, dans ton exil, distiller un peu de distraction et de lumière. 

 

Tu as raison de laisser ta porte ouverte quand tu sommeilles 

Pour permettre à la baie vitrée de t'apporter la chaleur du soleil 

Comme la douceur et le mystère de la nuit qui, autour de toi, veille,  

Pour laisser entrer la vie et le monde, et vers eux tendre l'oreille. 

 

IMG_20160716_151820

 

 

Je crois que tu aimes les fleurs 

Et leurs vibrantes couleurs 

En voilà cueillies près d'ici

Un soupçon d'été dans le froid qui transit.